lundi 14 novembre 2016

1991 teen Spirit

1991

kurt Cobain gueule son envie d'en finir à la face du monde et le monde lui rend bien en le couvrant de Dollars qu'il transforme aussitôt en héroine. Trois ans après il se fout une balle dans la tête et s'épargne par la même occasion la pénible déchéance artistique et globale que connaissent les révoltés digérés par le show-bizz.

Je suis au lycée et si une minorité de profs font le job dont quelques-uns avec talent et passion il est clair que beaucoup sont désabusés et que les plus aigris prennent même un plaisir sadique à nous faire chier. Je pense à ce prof de physique nous promettant chômage et déchéance alors même que notre avenir était entre ses mains. Pauvre merde, de passeur de savoir tu es devenu échec pathogène et ta réussite dans ce domaine a été remarquable.

En cherchant quelques secondes je suis sûr que vous avez, vous aussi ce prototype qui hante vos souvenirs. Si mes enfants y sont confrontés un jour j'envisage déjà l'entretien avec délice. Celui-là paiera pour l'autre et s'il vous plaît, faites que ce soit un prof de maths, je hais les profs de maths, ça ne s'explique pas.

Pour être tout à fait honnête la plus grande réussite du bahut aura été de m'apprendre à rouler un 12 feuilles en tulipe et de monter mon premier groupe de reprises. J'en suis miraculeusement sorti avec le bac quelques temps plus tard, sans comprendre pourquoi on m'avait accordé cette faveur et ne comprenant du coup pas non plus pourquoi d'autres avaient échoué...Vu l'utilité du truc finalement j'ai vite relativisé.

Ce torchon en poche, preuve de ma docilité et de mon aptitude à penser comme tout le monde en comptant jusqu'à trois sans mes doigts j'ai pu me lancer dans la formidable aventure des études supérieures, un monde feutré où la plupart des mecs veulent se taper la plupart des filles et où les moins doués dans cette discipline s'évertuent à entasser des piles de diplômes.

Plus tard ils domineront le monde et ces hordes de puceaux tardifs prendront salement leur revanche.

La fac! Non mais dites-moi à quoi peuvent servir des bataillons de maitrises d'histoire, d'anglais, de lettres modernes ou non alors même qu'on impose un numerus clausus pour les toubibs et que les plombiers manquent (et facturent 150€ minimum pour déboucher un évier en arrachant la moitié du mobilier de votre cuisine à la hache mais c'est normal on n'avait pas accès au tuyau, hein?).


Des managers chez Mac Do qui chantent en latin, des chefs de rayons chez Carrefour qui savent tout des mérovingiens et des hordes de chômeurs bilingues ou hyper au point sur la deuxième guerre mondiale comme n'importe quel abruti qui pionce devant sa TV une bonne semaine.

La fac forme globalement des chômeurs de haut niveau ou des salariés frustrés. Les dés pipés...

L'effet pervers de tout ce merdier est que nos surdiplômés d'opérette se retrouvent à faire des jobs à la con, sous les ordres de (selon leur point de vue) crétins bas de plafond mais parvenus car nés plus tôt...environ trente ans plus tôt.

Au bar, le soir après avoir débouché une douzaine d'éviers et sauvagement détruit autant de cuisines en aggloméré:
« -Alors petit, sacrée journée hein? Pas trop naze?
-Non, non, ça va, j'avoue que ça me change (caser Socrate).
-T'veux une autre mousse?
-Non, merci...euh...(caser Platon alors?)
-Des cahuètes?
-Savez-vous ce que disait Euryclide-le-Faible sur les esclaves chargés de porter l'eau?
-Meuh? Ecoute mon gars, j'ai rien contre les pédés hein, mais là je crois que ça va pas le faire, okay? »

Hop! Pôle emploi. Merci Euryclide.

Pôôôôôle emploi!!!

Théorème:

« Toute structure, naturelle ou non, comportant dans sa dénomination courante le mot « pôle » est un outil du Malin destiné à compliquer la vie du mortel dans une proportion inversement proportionnelle aux prétentions affichées à l'entrée . »

Ainsi donc passer la porte de Pôle Emploi ou vous dorer le cul en tutu au Pôle Nord auront la même finalité dramatique qu'un bain de siège prolongé pourra peut être soulager.

Mais en aucun cas le Pôle Emploi ne vous fournira un emploi. Tout au plus une situation d'esclave temporaire ou un stage d'insémination d'escargots de bourgogne en Hongrie mais un vrai boulot, non. Jamais. Même avec un latin courant maîtrisé ou un téton surnuméraire.

Beaucoup de surdiplômés sont guichetiers à Pôle Emploi. Vous pourrez donc à l'avenir les aborder en grec ancien ou leur parler de Philippe le Bel et remporterez alors certainement un stage exceptionnel de cueilleur de tulipes ou un séjour très VIP d'agent de sécurité à la foire au boudin de Mortagne au Perche. Pensez-y!

Voilà. Mes belles années « fac » m'ont apporté beaucoup. Je jouais alors régulièrement avec mon groupe dans des bouges infâmes pour pas un rond et encaissais la téquila paf avec une endurance à allonger un bûcheron canadien.

La musique techno et les soirées Beat finiront par mettre un terme à ces années Rock. A 21 ans j'étais déjà has been. 

*** 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire