dimanche 13 novembre 2016

Quel lapin?

Pourquoi « le lapin entre les phares »?



Parce que c'est exactement la situation dans laquelle nous sommes tous.



Le lapin pris dans la lumière des phares se demande ce que c'est que ce machin.

Ensuite il évalue ses chances de survivre en sautant à gauche ou à droite, déterminant finalement que la solution la plus sûre consiste à rester au milieu afin de passer entre les lumières. 

Le con.



Nous sommes ce lapin. Pris entre de multiples conflits, nous demandant si nous allons crever dans un attentat, une super-canicule, à cause d'un excès de cholestérol ou d'un excès de médocs anti-cholestérol, d'une grippe exotique propagée par un salaud d'emplumé ou encore pour les plus chanceux, d'un arrêt simple sous l'édredon.



Munis de notre libre arbitre, brandissant haut notre vacuité nous nous efforçons, en attendant l'impact, d'avoir l'air désinvolte, de travailler quand on peut, de payer plein de trucs, d'en jeter dix fois plus...nous vivons notre petite vie avec une capacité de nuisance proportionnelle à notre niveau de richesse et faisons à peu près tout pour rester insatisfaits et bougons jusqu'à crever avec ce terrible sentiment d'inachevé comme un artiste s'écroulant subitement devant ce qui aurait dû être son ultime chef d'oeuvre.



A l'heure où j'écris cette introduction il fait nuit, j'ai une oreille qui siffle comme toujours depuis dix ans, le chat fait la gueule parce qu'un chat ne sait que faire la gueule, il pleut dehors et normalement demain devrait avoir lieu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire